La timidité… Je crois savoir ce que je dis car moi-même, j’ai été, un long moment, timide. À l’école, dans la rue, en société, j’avais une sorte d’anxiété sociale.

Si vous lisez actuellement cet article, peut-être que vous avez aussi ce problème et que vous voulez vraiment vous en débarrasser, mais vous ne savez pas comment vous y prendre.

Aujourd’hui, je vais vous dire ce qu’il faut faire pour vous permettre de passer au-dessus de la timidité et ne plus l’être ou du moins, beaucoup moins qu’auparavant.

Comprendre la timidité

La timidité touche beaucoup plus de personnes qu’on pourrait le croire. Il y a en a énormément qui sont touché par la timidité, mais on ne le sait pas, car ça ne se voit pas aussi facilement qu’on pourrait le croire.

Dans tous les cas, pour chacun, il y a un niveau d’intensité différent. Certains, réussiront à demander l’heure à quelqu’un dans la rue, mais jamais plus. D’autres, rien qu’à l’idée d’aller aborder un inconnu, ils stressent.

Vous pouvez ressentir une gêne quand la timidité vous fait passer à côté de belles choses pendant que d’autres peuvent s’énerver de ne pas arriver à faire ce qu’ils veulent.

La timidité, c’est un parfait mélange entre un mal-être intérieur, et une maladresse sociale à l’extérieur. Être timide, ce n’est pas forcément le fait de ne pas aimer le contact humain, le fait d’apprendre des autres, loin de là.

Mais cette tâche représente une vraie angoisse intérieure, car on a peur de faire quelque chose de déplacé ou d’être jugé trop facilement en disant quelque chose de mal.

On pourrait même dire qu’être timide, c’est avoir un manque de confiance en soi. Un manque d’assurance, un manque d’estime de soi, c’est parfaitement la définition du manque de confiance en soi.

Par ailleurs, la timidité peut se développer de plusieurs manières. Moqueries, jugé, punit, manque d’amour, et j’en passe. Le plus souvent, la timidité se forge lorsque l’on est enfant.

Et avec le temps, on le reste sans forcément y prêter attention, en passant plusieurs années voir des dizaines d’années à ne pas être pleinement satisfait de sa vie, car il y a un réel manque de confiance et d’assurance.

Et quand on passe beaucoup de temps à être timide, on ne fait pas ce que l’on veut accomplir dans notre vie, car encore une fois, on a peur d’être jugé.

pett garçon qui a peur et qui se cache les yeux

16 choses à faire pour ne plus être timide

1. Ne le dites pas

Eh oui, naturellement, quand on dit qu’on est timide, on se convainc que c’est vrai. Or non, il ne faut absolument pas faire ça ! Pour n’importe quelles raisons que ce soit, vous ne devez jamais dire que vous êtes du genre timide.

Même si votre envie, c’est de profiter de la pitié des autres pour recevoir des choses, arrêter tout de suite ça. Non seulement, vous allez aggraver votre cas, mais surtout vous froissez votre estime et votre honneur. Pour commencer à surmonter la timidité, la première chose est de ne le dire à personne.

2. Gardez-le léger

Votre timidité actuelle ne doit en aucun cas vous toucher sur une corde sensible. Si une personne vous dit que vous êtes timide, ne vous énervez surtout pas, mais parlez-en plutôt avec légèreté en étant décontracté.

Si vous montrez des signes d’énervement ou de stress, vous risquez premièrement de vous disputer et deuxièmement ne pas faire avancer les choses.

Ainsi, si votre interlocuteur veut discuter de votre problème, essayez de décrire pourquoi vous êtes comme ça et peut-être que cette personne vous tendra la main pour vous aider.

3. Changez de discours

Si pendant une situation où vous êtes mal à l’aise vous rougissez, ne vous dites pas que c’est à cause de la timidité. Dites plutôt que vous avez toujours eu tendance à rougir rapidement.

Quand on change de discours, on participe grandement à l’avancement d’une réussite. C’est comme dans un marathon, si à la moitié de la course vous dites que vous n’avez plus de force, vous ne risquerez probablement pas de gagner.

Or, si à la moitié de la course vous dites que pour gagner, il faut souffrir, vous mettez beaucoup plus de chances de votre côté pour vous mener jusqu’à la victoire.

4. Évitez l’étiquette

Ne vous définissez pas comme timide. Définissez-vous comme une personne d’unique qui a des qualités comme des défauts. Ne vous définissez jamais comme x, car vous avez un trait de caractère.

Chaque personne a des traits de caractères différents et ce n’est pas pour autant qu’ils vont se définir ainsi. Par contre, des traits de caractère combinés peuvent plus ou moins faire ressortir une personnalité. Identifiez-vous comme quelqu’un qui assume ses traits de caractères et qui en est fier.

5. Arrêtez l’auto-sabotage

Connaissez-vous la personne qui peut nous procurer le plus grand bonheur comme nous faire le plus grand mal ? C’est nous-même. C’est surtout la critique intérieur qui en est la cause.

Elle à un pouvoir très puissant sur la personne qu’on est. C’est pourquoi, si vous arrivez à comprendre pourquoi cette critique parle, vous arriverez à la désamorcer. Et que se passe-t-il ensuite ?

Vous pouvez décider de la canaliser pour qu’elle ne parle plus constamment, ou vous pouvez changer de discours pour qu’il tourne en votre faveur. Pour que cette voix vous motive quand vous êtes au plus bas, vous redonne de la force quand vous en avez besoin.

6. Connaissez vos forces

Avoir pris connaissance de ses forces peut faire une distraction quand vous pensez que vous êtes timide. Pour cela, faites une liste de toutes vos qualités, aidez-vous de votre famille ou de vos amis pour vous aider à la rédiger si besoin.

Puis, pliez la feuille en petit et placez-la dans votre portefeuille pour que quand vous l’ouvrez, vous voyez le petit bout de papier blanc. Juste le fait de le voir vous permettra de vous rappeler à quel point vous avez des choses à offrir.

7. Choisissez soigneusement les relations

Je ne sais pas si vous le savez, j’en ai fait allusion quelques fois sur ce blog, c’est que vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous côtoyez le plus. Que vous le vouliez ou non, c’est comme ça.

C’est pourquoi, je vous conseille fortement de vous éloigner des personnes toxiques de votre entourage, pour vous rapprocher des personnes bienveillantes et positives. Leurs vibrations et leurs sentiments se refléteront en vous.

8. Évitez les brutes et les taquineries

Si vous avez des amis d’enfance qui vous taquine à chaque fois que vous les voyez et qu’ils ne comprennent pas que vous en avez marre, ce sont des personnes toxiques.

De plus, même les collègues de travail qui sont des brutes peuvent vous causer du tort. Faites en sortes si possible, de vous éloigner de ces personnes ou si c’est plus compliqué de les éviter au maximum.

9. Regardez attentivement

Beaucoup de personnes sont trop durs avec eux-mêmes. Observez plus les personnes que vous côtoyez dans la journée. Vous vous rendrez vite compte qu’il y a presque tout le monde qui se fait du mal à cause de leurs propres avis.

Cela vous permettra de vous faire prendre conscience qu’il n’y a pas que vous qui souffrez d’un manque d’insécurité.

10. N’oubliez pas qu’un mauvais moment ne signifie pas une mauvaise journée

Vous avez peut-être déjà vécu la situation où vous vous réveillez en retard, vous vous précipitez à l’école ou au travail, et il y a encore quelque chose qui vient compliquer la situation comme un café qui se renverse sur sa chemise blanche.

Et là, vous dites “quelle journée de m**** !”. Certes, vous avez un avis à chaud, mais si vous réagissez de cette manière, vous allez probablement aggraver la situation.

Si vous partez dans l’état d’esprit que le reste de la journée sera pareil que le matin, soit chaotique, cela va se produire. Or, si vous dites que ce sont des choses qui arrivent, vous n’allez pas être dans un état d’esprit pollueur de bonnes vibrations.

11. Fermez votre imagination

Si vous n’êtes pas là à cause d’un imprévu, ne commencez pas à croire que les gens vont vous détester, car vous n’êtes pas venu. Arrêter d’imaginer des choses dans votre tête, car 90% des cas, ce n’est que des suppositions qui n’arriveront jamais.

Les personnes vous aimes beaucoup plus que vous ne le pensez. Quand on commence à s’imaginer des films dans sa tête, on augmente son niveau de stress et d’anxiété. Arrêtez complètement de faire ça et vous allez être en paix avec vous-même.

12. Fixez

En général, la plupart du monde tourne le regard ou fuit lorsqu’ils ont peur. Bien sûr, si un psychopathe vous poursuit, je vous conseille fortement de déguerpir le plus vite possible.

Dans le reste des cas, quand vous avez peur, la meilleure chose à faire est de vous approcher de cette peur. Approchez-vous de cette peur en la fixant en face, en vous enfonçant le plus possible dans cette peur.

Ça, c’est si vous ne voulez plus avoir peur. Le sentiment que l’on a lorsque qu’on n’a plus peur d’une situation, est tellement plus agréable et tellement plus satisfaisant que lorsque l’on a peur et on s’enfuit comme un lâche.

Or, ce n’est pas votre cas du coup, allez jusqu’au bout du tunnel de la peur pour la voir sous sa vraie forme.

13. Nommez-le

Cherchez l’aiguille dans la botte de foin. Aujourd’hui, vous souffrez de timidité, faites une liste de tous vos tremblements et soucis. Nommez-les et planifiez ce que vous allez mettre en place pour vous débarrasser un problème par un problème.

La réussite n’est pas mise sur le côté juste parce qu’on est timide, alors mettez en place des actions pour perfectionner un point par un point et vous verrez qu’avec du travail, tout est possible.

Vous pouvez voir mon article : les actions qui redonnent confiance en soi qui explique ce que vous pouvez faire pour vous aider à reprendre confiance.

14. Regarder dans les yeux

Vous avez certainement déjà vu ou lu ce conseil, mais savez-vous réellement pourquoi il est si puissant et pourtant très peu fait ? Car tout le monde pense que ça n’a pas d’importance de regarder les gens dans les yeux.

Alors, que pas du tout ! C’est ça qui fait toute la différence entre quelqu’un qui est avenant, droit, vrai et surtout confiant de quelqu’un qui n’est pas sûr de lui, qui n’est pas aimable, qui ne connaît pas les bonnes manières de faire.

Si vous ne le faites pas encore, je vous lance au défi de regarder pendant toute la journée absolument tout le monde droit dans les yeux quand vous parlez.

Ensuite, la deuxième étape est de regarder encore une fois droit dans les yeux les personnes en ayant un air aimable, mais que vous croisez dans la rue ou autre en attendant que c’est elles qui détournent le regard. Regarder dans les yeux inspire la confiance.

15. Entraînez-vous à afficher un langage corporel sûr de vous

S’il y a bien une chose qui vous donne plus d’assurance, c’est bien le langage corporel. Quand on est voûté, c’est qu’on a une faible estime de soi-même, et ça se voit !

Mais, si vous avez le dos droit, et que vous levez le menton, c’est que vous avez de l’assurance et de la confiance en vous, et ça se voit aussi ! Faites en sorte de garder toujours un maximum une posture droite et digne de confiance.

Plus vous pratiquerez, et plus vous allez vous aussi ressentir une assurance qui se répand.

16. Soyez attentif

Être attentif, c’est être pleinement conscient et pleinement présent dans l’instant. Cela peut être apparenté à la pleine conscience. Soyez toujours dans l’instant présent pour ne pas fuir les relations sociales, mais plutôt, pour les chercher.

Quand on vit dans l’instant présent, on apprécie mieux toutes les choses. Du coup, arrêtez de vagabonder dans vos souvenirs et dans votre imagination et réveillez-vous !

Puis, intéressez-vous aux personnes qui peuvent vous apporter des choses. Qui n’aime pas parler de soi ? Mettez-vous à la place de votre interlocuteur, ressentez de l’empathie et vous combattrez la timidité.

Pour conclure :

La timidité peut être combattu avec beaucoup de volonté de la vaincre. Faites les 16 choses que je vous ai présenté et vous ne verrez que la lueur de la timidité en vous.

 

    2 replies to "Comment réussir à dépasser sa timidité ?"

    • Eric Bouttier

      Salut Adan,

      Tu donnes des conseils pour arrêter d’être timide.
      Par exemple, cessez de reconnaître que vous êtes timide pour arrêter de renforcer cette idée dans votre tête.
      Ensuite remplacer cette critique intérieure par une reconnaissance de vos points fort. Ou encore éloignez-vous des personnes malveillantes et négatives.
      Et mettez en place des actions pour dissoudre progressivement cette anxiété sociale qui vous mine. En commençant par une interaction sociale qui représente peu de risque pour vous.

      La timidité on peut s’en débarrasser. Tu l’as fait, je l’ai fait et d’autres aussi.

      Bonne journée

      Eric Bouttier

      • Adan Laldy

        Salut Eric,

        Exactement, si on a vraiment l’envie de s’en débarrasser, on peut réussir !
        Bien sûr, il faut pour cela une certaine discipline pour sortir plus souvent de sa zone de confort.

        Passe une bonne journée 🙂

        Adan

Laissez un commentaire