Dans la vie de tous les jours, il y a plusieurs choses qui nous barrent la route quand on a envie de réaliser une chose. Il y a les distractions, les imprévus, les causes externes, mais la raison qui est la plus répandue et qui est véritablement celle qui a le plus pouvoir, c’est notre voix intérieure.

Que représente-t-elle ? Comment la reconnaître ? Comment faire pour qu’elle disparaisse ? Dans cet article, je vais répondre à ces questions et je vais vous partager selon mon expérience et mon mode de pensée comment surmonter sa voix intérieure quand elle est négative et qu’elle nous freine.

jeune femme qui réfléchie comment surmonter sa voix intérieure

D’où vient cette petite voix ?

Quand on veux faire une action qui nous semble juste dans une situation embarrassante, on peut parfois entendre une voix intérieure qui nous dis qu’il ne faut pas faire cette action.

Pourquoi ?

Dans un premier temps, je vais commencer par vous dire que l’humain est programmé à la base pour survivre. Lorsque notre centrale principale (notre cerveau) se sent menacée pour x raisons, les réactions peuvent être diverses et variées.

Fuite, riposte, immobilisation et j’en passe… Mais ces réactions ne sont pas pareilles pour tout le monde. Par exemple, dans une situation dans laquelle une personne s’amuse à effrayer des inconnus dans la rue avec un déguisement d’Halloween, il y a des inconnus qui vont fuir presque instantanément, il y en a qui vont crier en étant tétanisé, tout dépend de la personne.

D’ailleurs, cette petite voix intérieure dépend aussi de chaque personne. La différence se fait dans l’interprétation d’une situation et sa dangerosité. Comme pour les inconnus qui fuient en vu d’une personne qui les effraient, dans une situation dans laquelle notre cerveau se sent menacé ou du moins embarrassé, il n’y a pas de réaction physique comme la fuite, mais une réaction mentale.

Vous pouvez sentir vos pulsations cardiaques augmenter, vous pouvez commencer à trembler, bégayer ou autre. Mais vous pouvez surtout entendre une voix qui ne va pas dans le sens de ce que vous voulez. Le degré de gêne de cette voix sur vous peut varier encore une fois en fonction de la personne que vous êtes.

Quel est le facteur qui fait varier le discours des pensées négatives ?

Le facteur qui varie le moment où la petite voix va se prononcer et le discours qu’elle va utiliser, c’est votre état d’esprit. Pour être plus précis, ce sont vos croyances que vous avez fortifiées grâce à toutes vos expériences qui se sont mal passés.

Prenons l’exemple de Thibault qui connaît beaucoup de choses. Dès son plus jeune âge, lorsqu’il prenait la parole en classe pour dire ce qu’il pensait être juste, son professeur l’ignorait, car Thibault était très timide. Au fur et à mesure des années de collège, lycée, Thibault prenait de moins en moins la parole, car il n’était pas écouté même si la plupart du temps, il répondait juste.

Après ses années d’écoles, Thibault entra dans le monde du travail et fut victime du harcèlement de ses collègues. Thibault avait une confiance en lui très faible et lorsqu’il vit devant lui son âme sœur, la femme de sa vie marcher vers lui dans la rue, il commença à avoir des pensées négatives et ne fit rien du tout. Il a regretté ce moment toute sa vie.

Que s’est-il passé pour Thibault ? Eh bien la raison qui fait qu’il n’a pas agi, c’est son expérience négative dans les relations sociales. Au fur et à mesure du temps, il s’est convaincu qu’il n’était pas intéressant, qu’il ne savait pas parler, alors que tout cela était faux, le problème ne venait pas de là.

Son problème, c’est qu’à chaque fois qu’il était dans une situation embarrassante pour lui comme lorsqu’il était invité par ses collègues à aller à une soirée, il repensait à son passé et ses expériences négatives. En faisant cela, il nourrissait sa voix intérieure qui devenait de plus en plus forte et qui avait de plus en plus d’influence sur lui.

Toute cette histoire pour vous expliquer que votre petite voix n’est là que parce que vous avez peur de quelque chose. D’une situation de refus, de gêne ou autre. Et c’est en écoutant cette voix que vous allez lui donner plus de pouvoir.

Ensuite, vous connaissez la musique, c’est un effet boule de neige et vous vous sentez de plus en plus mal. Heureusement, l’histoire que je vous ai racontée n’est qu’un cas extrême, mais je vais tout faire pour vous éviter une situation pareille. À présent, vous savez d’où vient cette voix et nous allons voir comment la surmonter grâce à 10 exercices pratiques que je vais vous détailler.

L’erreur à absolument éviter

Il y a une erreur qui est faite par énormément de personnes qui n’est absolument pas productive. C’est pourquoi j’aimerais que vous la connaissiez pour que vous ne perdiez pas toute votre motivation à aller de l’avant. L’erreur, c’est de vouloir faire taire la petite voix intérieure.

Quand on a un tel objectif, on n’y arrive jamais. La solution n’est pas là, car c’est justement si vous donnez de l’importance à cette voix quelle va devenir encore plus présente dans votre quotidien. Pour réussir à la vaincre, il faut être beaucoup plus rationnel et prendre des décisions censées et efficaces.

Vous allez devoir être plus malin que cette petite voix qui vous gâche la vie en modifiant légèrement vos croyances pour que vos pensées négatives disparaissent par elles-mêmes.

1. Trouvez ce qui est bon

Le premier exercice que j’aimerais vous partager consiste à devenir quelqu’un d’optimiste. Facile à dire ! Pour tout vous dire, c’est la première étape avant de vouloir surmonter ses pensées négatives. Comment voulez-vous vous débarrasser de votre côté pessimiste sans être optimiste ?

Donc, pour cela, il n’y a pas vraiment d’exercice à proprement parler, mais plutôt un état d’esprit à avoir. Sachez qu’il y a toujours du bon dans du mal et du mal dans du bon. C’est d’ailleurs d’ici dont vient le signe chinois yin et yang☯.

Lorsque vous êtes dans une situation qui semble être négative, trouvez ce qui est bon. Forcez-vous à chercher au moins une seule chose qui est positive, et utilisez cette chose positive en premier plan de votre perception de la situation.

C’est-à-dire d’essayer de faire passer cette chose positive avant votre voix intérieure qui vous parle. Faire en sorte qu’elle soit plus importante à vos yeux que cette voix.

2. Vous n’êtes pas le centre d’intérêt de tout le monde

Souvent, le discours de la voix intérieure des personnes, c’est le fait que toutes les personnes qui les entourent les jugent. Un petit rappel, les gens ne se soucient pas tant de ce que vous dites ou faites. En effet, croyez-vous que les gens attendent que vous faites le moindre mouvent ou que vous dites le moindre mot pour vous tomber dessus ?

Non, pas du tout, les gens ont d’autres chose à faire plus importante comme par exemple, s’occuper de leurs vies. En comprenant ça, vous pouvez vous sentir beaucoup moins oppressé en présence d’autre personnes.

3. Arrêtez d’attendre

Il faut bien comprendre une chose lorsque l’on parle de petite voix intérieure et de pensées négatives. C’est que si on prend trop de temps avant d’agir, c’est-à-dire prendre des mesures nécessaire pour s’en débarrasser, le pouvoir de cette voix va grossir.

Et si elle grossit, elle est naturellement plus dure à combattre. C’est pourquoi si aujourd’hui vous êtes conscient que dans certaines situations vous avez des pensées négatives, commencez le plus tôt possible à vous en débarrasser grâce aux conseils que je vous partage ici.

4. Parlez-en

Il y a un autre moyen de se débarrasser de nos pensées négatives, c’est en parlant aux autres. Je comprends, cela peut faire peur de parler de ses problèmes à sa famille, à ses amis ou à quelqu’un qui peut nous aider.

Mais si vous êtes vraiment handicapé par votre voix intérieure qui vous baratine des choses négatives à longueur de journée, établir un plan d’action avec des mesures à prendre à 2 peut être plus efficace que tout seul.

5. L’instant présent

Si vous avez quelques minutes à vous consacrer lorsque votre petite voix fait surface, cette technique est faite pour vous. Peut-être que vous avez déjà entendu parler de l’instant présent, être connecté avec son corps, etc.

Je ne vais pas vous parler de méditation même si ça s’en rapproche. Essayez lorsque vous prenez conscience que vous avez des pensées négatives, de vous isoler et de prendre quelques minutes pour analyser la situation et comprendre pourquoi vous avez eu des pensées négatives.

Ensuite, prenez 3 grandes inspirations et expirations pour vous reconnecter avec votre corps. Seulement ensuite, établissez ce que vous allez faire et faites en sorte de ne plus donner d’importance à vos pensées négatives.

6. Sportez-vous bien

Un autre moyen de lutter contre une voix néfaste, c’est de se maintenir en bonne santé. Allez faire une courte séance d’exercice physique de 30 minutes peut grandement vous procurer du bien mentalement sans compter tous les bienfaits du sport en général.

Faire une activité vous permettra aussi de faire plus facilement le vide dans votre tête ce qui sera encore une fois une bonne source de relâchement.

7. Analysez

Pour pouvoir surmonter sa voix intérieure, il faut acquérir une compétence qui demande de l’implication personnelle. Cette compétence, c’est l’analyse. Pourquoi affûter cette compétence ? Eh bien, si vous avez souvent des pensées négatives dû à des peurs vagues, vous pourrez chercher plus en profondeur le pourquoi elle sont présentes.

En faisant cela, vous pourrez plus facilement comprendre pourquoi cette pensée a surgi et prendre des mesures pour faire en sorte que cela ne se reproduise plus.

Comment analyser une situation ?

Pour bien réussir une analyse, il faut procéder en plusieurs étapes :

  1. Reconnaître les pensées négatives en se posant des questions comme : “Est-il censé que j’ai des pensées comme ça ?” “Est-ce que ce sont des pensées qui me freinent ?”
  2. Faire l’historique de vos expériences dans une situation ressemblante pour comprendre l’apparition de ces pensées négatives
  3. Se demander si les conséquences dues au non-respect de cette voix vont au-delà de 15 jours
  4. Prendre des mesures strictes comme par exemple, si j’ai la même pensée dans une situation ressemblante, je ferais exactement le contraire de ce que la voix me dit

8. Apportez de la positivité

Il y a une façon de se débarrasser de ces pensées négatives tout en devenant une meilleure personne. C’est d’apporter de la positivité à d’autres personnes. Bien sûr, pour cela, il faut être du genre optimiste donc si vous ne l’êtes pas encore, je vous conseille de vous pencher sur ce point-là avant de vouloir aider les autres.

Seulement ensuite, vous pouvez être quelqu’un d’optimiste et partager votre vision des choses avec votre entourage. Ainsi, en plus d’aider les autres, vous verrez que vous vous sentirez mieux, vous aurez un sentiment d’accomplissement, et vos pensées négatives s’en iront beaucoup plus facilement.

9. Soyez reconnaissant

Quand on a des pensées négatives, cela veut dire comme nous l’avons plus haut que nous avons peur. Pour contrer ce phénomène, on peut être reconnaissant des choses qu’on peut tenir pour acquises comme par exemple, savoir bien cuisiner.

Même si la chose en question n’est pas en rapport avec la pensée négative, cela n’a pas d’importance tant que vous êtes reconnaissant d’avoir acquis une compétence. En faisant cela, ça vous remet en tête que vous êtes capable de faire des choses.

10. Commencez bien

Le dernier conseil que j’aimerais vous partager est un véritable mode de vie, mais il vous suffit juste un peu d’organisation pour que vous voyez tous les côtés positifs de la chose. Qu’est-ce que c’est ? Eh bien, c’est tout simplement de faire une chose positive au début de votre journée du lendemain.

En faisant cela, vous allez donner un ton positif à l’entièreté de votre journée et vous aurez beaucoup moins de chances d’avoir des pensées négatives. Vous pouvez faire à peu près tout ce que vous voulez tant que cette chose vous approche vers une vie qui vous correspond.

Par exemple, commencer une journée en faisant du sport, en lisant quelque pages d’un livre, en se formant ou en profitant de sa famille.

Pour conclure :

La petite voix présente à l’intérieur de nos têtes qui nous influence en nous décourageant, en nous démotivant est véritablement un fléau. Grâce à cet article, j’espère sincèrement que vous compreniez mieux d’où vient cette voix et que vous avez toutes les clés en main pour vous en débarrasser pour de bon. Bon courage !

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs organisé par Grégory du site Prendre Confiance. Les blogueurs participants publient sur le thème “comment vaincre ses pensées négatives”. Vous pouvez retrouver tous les articles dans un ebook gratuit pour découvrir les meilleures méthodes de ces experts.

Laissez un commentaire